Catégories
Covid-19 Général

Professeur Sow et le CVD-Mali doublement à l’honneur !

Nous sommes très heureux d’annoncer que le directeur général du CVD-Mali, le professeur Samba Sow, a été honoré aujourd’hui à la fois par le gouvernement du Mali et par la prestigieuse National Academy of Medicine (USA) pour son travail en matière de santé publique et de riposte aux situations d’urgence.

Lors d’une cérémonie à Bamako, le lundi 18 octobre 2021, le Professeur Sow a été nommé Commandeur de l’Ordre National du Mali.

Le Premier Ministre et Grand Chancelier de l’Ordre National du Mali, Choguel Kokalla Maïga, remet son prix au Professeur Sow

Il a également été annoncé aujourd’hui que le professeur Sow a été élu au National Academy of Medicine (l’Académie nationale de médecine) aux Etats-Unis,

pour ses études novatrices sur les vaccins … ses études pionnières sur la charge de morbidité et l’étiologie … et son leadership dans le contrôle des infections émergentes (Ebola, COVID-19) au Mali et en Afrique de l’Ouest.

Toute l’équipe du CVD-Mali le félicite chaleureusement – et le Professeur Sow à son tour est fier d’accepter ces deux prix au nom de la dévotion et de l’engagement de tout la famille du CVD-Mali.

Catégories
Covid-19 Général

Regardez: Le professeur Samba Sow s’adresse à la conférence de presse de l’OMS pour l’essai Solidarité

Le mercredi 11 août 2021, le professeur Samba Sow, directeur général du CVD-Mali, a eu le plaisir de s’adresser à la conférence de presse de l’OMS pour présenter l’essai mondial Solidarité PLUS.

Solidarité PLUS est une nouvelle étude à grande échelle visant à tester de nouvelles thérapeutiques pour combattre le COVID-19 et prévenir les décès chez les patients hospitalisés et souffrant de cas graves de la maladie.

Pour en savoir plus sur l’essai Solidarité PLUS, cliquez ici.

Catégories
Covid-19 Général

Le CVD-Mali rejoint l’essai Solidarité PLUS de l’OMS

CVD-Mali et le gouvernement malien sont ravis de pouvoir participer à l’essai mondial de l’OMS de nouveaux traitements thérapeutiques contre le COVID-19.

L’essai Solidarité PLUS de médicaments prometteurs sera mené dans 52 pays du monde entier et constitue une collaboration mondiale sans précédent pour la recherche et le développement dans le domaine du COVID-19.

L’essai thérapeutique Solidarité recrutera des patients hospitalisés avec le COVID-19 afin de tester trois nouveaux médicaments.

Les thérapies ont été sélectionnées par un groupe d’experts indépendants et ont le potentiel de réduire les taux de mortalité dus au COVID-19. Les trois traitements – artésunate, imatinib et infliximab – sont des traitements bien connus dans la lutte contre d’autres maladies. L’artésunate est prescrit pour des cas graves de paludisme, l’imatinib est utilisé pour traiter certains cancers et l’infliximab est souvent utilisé pour traiter des maladies comme la maladie de Crohn et la polyarthrite rhumatoïde.

Tous les médicaments de l’essai ont été donnés par les fabricants.

Réagissant à la nouvelle que le Mali allait jouer un rôle central dans l’essai Solidarité PLUS, le professeur Samba Sow a déclaré : “Des essais tels que l’essai thérapeutique Solidarité PLUS de l’OMS sont essentiels.

“Au cours de ma carrière, dans le développement et la recherche de vaccins, j’ai pu constater la capacité des chercheurs africains et ils ont plus que jamais une contribution à apporter pour résoudre ce casse-tête pour l’Afrique et le monde.

“Je suis très reconnaissant à l’OMS et aux autres partenaires d’avoir vu cette occasion de renforcer les capacités et d’avoir investi pour y parvenir. Grâce à ces capacités accrues, nous serons bien placés en Afrique pour continuer à mettre au point les médicaments et les vaccins qui sont si nécessaires, aujourd’hui et demain”.

Dans la lutte contre les maladies infectieuses, un pays – même un continent – ne peut pas réussir seul. Nous ne réussirons que si nous sommes solidaires et travaillons ensemble

Prof Samba Sow

Le projet Solidarité PLUS est l’une des plus grandes collaborations mondiales de ce type, confirmant ce que le professeur Sow et les autres envoyés spéciaux de l’OMS disent depuis longtemps, à savoir que tant que tout le monde ne sera pas à l’abri de la maladie, et du Covid-19 en particulier, personne ne le sera.

“Dans la lutte contre les maladies infectieuses, un pays – même un continent – ne peut pas réussir seul. Nous ne réussirons que si nous sommes solidaires et travaillons ensemble”, a déclaré le professeur Sow.

Cliquez ici pour voir le professeur Sow s’exprimer lors de la conférence de presse présentant l’essai thérapeutique Solidarité PLUS de l’OMS, avec une introduction par le directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Catégories
Covid-19 Général

Les envoyés spéciaux de l’OMS sur le COVID-19 plaident pour l’équité en matière de vaccins

Le professeur Samba Sow et les autres envoyés spéciaux de l’OMS sur le COVID-19 ont récemment publié un important appel en faveur de l’équité vaccinale dans de nombreuses publications mondiales.

Leur analyse est disponible en arabe, en espagnol et dans d’autres langues. Elle a été publiée en anglais dans le journal The Guardian, ici. Le texte français est présenté ci-dessous.


Ce qu’il nous faut maintenant, c’est une approche double de la COVID-19 pour sauver des vies.

Le monde assiste à l’émergence de variants plus infectieux du SARS-CoV-2, mais, dans une course en dents de scie menée pour garantir un accès équitable aux vaccins, une poignée d’États ont pris de l’avance en vaccinant leurs propres populations et en laissant derrière eux de nombreux pays vulnérables de la planète.

L’impatience et la lassitude s’emparent des communautés, ce qui est compréhensible. Cependant, l’assouplissement des mesures de santé publique de base, comme le port du masque et la distanciation physique, risque de perpétuer la transmission. Le cocktail que composent les nouveaux variants plus infectieux et l’attitude du « moi d’abord » affichée par certains pays fait courir de plus en plus de risques aux non-vaccinés et aux personnes qui n’ont reçu qu’une seule dose de vaccin.

La situation mondiale est périlleuse et nous, les envoyés spéciaux du Directeur général de l’OMS, lançons un appel à l’appui d’un engagement renouvelé en faveur d’une approche globale pour vaincre cette pandémie. Deux éléments de notre action doivent aller plus vite : l’un où les gouvernements et les fabricants soutiennent tous les efforts déployés par les États Membres de l’OMS pour accélérer la mise en place d’une capacité de fabrication de vaccins et la vaccination de leurs populations les plus vulnérables, et l’autre où les individus et les communautés continuent de suivre scrupuleusement les mesures de santé publique essentielles pour briser les chaînes de transmission.

Catégories
Général

Éloge aux vaccins !

Pour notre équipe ici au CVD-Mali, la Semaine mondiale de la vaccination est toujours un événement important dans le calendrier.

En tant que Centre pour le Développement des Vaccins au Mali, notre travail principal a toujours tourné autour du développement, de l’essai et de la mise en œuvre de vaccins sûrs et efficaces, au Mali principalement mais aussi dans la région ouest-africaine plus large.

Cette année, la Semaine mondiale de la vaccination se déroule dans un contexte plus chargé que d’habitude. Le monde entier, semble-t-il, parle de vaccins et de vaccination.

Un exploit sans précédent

Dans un récent billet de blog, nous avons évoqué les nombreux enjeux des tout nouveaux vaccins contre le COVID-19, sortis du labo en un temps record, grâce à des avancées scientifiques sans précédent.

Nous avons plaidé pour une distribution équitable de ces vaccins car l’immunité contre le COVID-19 pour tout le monde, dans tous les pays du monde, est notre meilleure chance pour mettre fin à la pandémie mondiale.

Le Professeur Sow reçoit sa première dose de vaccin contre le COVID-19
Catégories
Général

Santé, égalité, prospérité !

Au CVD-Mali, nous avons la chance de travailler en ce moment sur de nombreux projets liés à la santé. Il s’agit notamment d’essais de développement de vaccins, d’un essai sur un traitement pour la lèpre, d’études sur la santé maternelle et infantile ainsi que de surveillance et d’analyse du COVID-19 dans les communautés maliennes. Comme toujours, nous réalisons ces projets en collaboration avec un grand nombre de partenaires et donateurs et je leur exprime ici ma gratitude, non seulement au nom de ma propre institution, le CVD-Mali, et le Ministère de la Sante du Mali, mais au nom de mon pays et de ses communautés.

Le fait d’être engagé dans de tels projets veut dire que je passe une grande partie de mon temps sur le terrain avec mes compatriotes. Lors de toutes ces visites, j’ai l’immense privilège d’être invité dans les villages et dans le quotidien des gens. Nous parlons et rions, discutons et débattons. Parfois on me fait part de confidences. Mais chacune de ses conversations est avant tout l’occasion de connaître un peu plus sur les préoccupations, les croyances, les craintes et les espoirs qui guident la vie de nos merveilleuses communautés.

Et ce que j’entends le plus souvent est l’expression d’un espoir simple et humain. Que les enfants puissent vivre et se développer en bonne santé, dans la paix et la prospérité.

Catégories
Covid-19 Général

Plaidoyer pour une vaccination équitable !

La pandémie de COVID-19 en Afrique est arrivée à un point critique. Nous constatons une augmentation du nombre de décès et des systèmes de santé débordés, dans des pays qui manquent souvent d’infrastructures pour enregistrer les cas et y répondre correctement.

Je vois sur le terrain les conséquences de tout cela – sur les communautés, les travailleurs de la santé et les populations vulnérables. L’Afrique de l’Ouest est confrontée également à d’autres épidémies : outre le COVID-19, nous avons une épidémie de sécurité ainsi que la menace d’une autre épidémie d’Ebola. Le COVID-19 nous a laissés exposés et cela augmente les chances que d’autres menaces sanitaires nous débordent, mettant en péril des années de progrès.

Mais il y a des pousses d’espoir aussi. L’incroyable efficacité avec laquelle les vaccins COVID-19 ont été développés n’est pas négligeable– et cela montre qu’une collaboration mondiale est tout à fait possible. On aura besoin de ce même esprit de collaboration alors que nous passons maintenant à l’étape critique de mise en œuvre de ces vaccins.

Catégories
Covid-19 Général

Réflexions de fin d’année 2020

Il n’y a pas eu beaucoup de temps pour la réflexion cette année – ça a été une année de crise qui nous a poussée à l’action. Cependant, alors qu’on essaye de mener à bien notre travail, il est également important de prendre un peu de temps, faire une pause et réfléchir.

Jamais aurait-on pu imaginer le bouleversement que le Covid-19 effectuerait sur le monde – et le défi que ça a représenté pour qui que ce soit, partout.

Cela dit, la crise sanitaire ne nous a pas tous frappées de la même manière – nous ne sommes pas tous dans le même bateau, comme on dit. Nous sommes secoués par les mêmes grandes vagues mais nous avons des bateaux très différents pour essayer de les naviguer. Certains ont des yachts, d’autres des canots de sauvetage, d’autres encore s’accrochent comme ils peuvent à un morceau de bois flottant.

La pauvreté exacerbe cette maladie et la maladie va très certainement exacerber la pauvreté

Prof Samba Sow

S’il y a eu un signe clair, alors, de la nécessité de faire tout ce qu’on peut pour avancer vers l’équité mondiale, c’est bien le Covid-19. La pauvreté exacerbe cette maladie et la maladie va très certainement exacerber la pauvreté. Les estimations suggèrent que la pandémie va pousser entre 88 et 115 millions de personnes supplémentaires dans la pauvreté extrême cette année, ce total pouvant atteindre 150 millions de personnes d’ici 2021. Et par la suite, ces personnes seront de plus en plus vulnérables à d’autres maladies. Cela doit absolument être pris en compte au moment où la distribution des vaccins commencera.

Depuis de nombreuses années, je suis convaincu que les soins de santé primaires et la couverture médicale universelle sont les clés de la « santé pour tous ». Le Covid-19 n’a fait que renforcer cette conviction : les soins de santé primaires sont le seul moyen de garantir à toutes nos communautés l’accès vital aux soins de santé de base.

Sans un service de santé primaire fiable et solide, il n’y a aucun moyen de vaincre cette pandémie, de fournir des vaccins, de surmonter les dangereuses opinions anti-sciences et anti-médicales, ou de construire de meilleurs systèmes pour tous ceux qui en ont besoin. C’est aussi simple que cela. En tant que communauté mondiale, nous devons investir, et nous investir, dans les soins de santé primaires et dans le principe fondamental de la santé pour tous.

Cette année, nous avons vu la santé utilisée comme produit politique. Cette période de crise a frappé des pays et des populations entières. Le droit à la santé est un principe fondamental et fait partie intégrante de nos idées sur la dignité de la vie humaine. Alors que nous nous efforçons de donner un sens aux événements de cette année, j’espère que nous nous souviendrons de ce principe et que nous agirons en conséquence.

Le droit à la santé est un principe fondamental et fait partie intégrante de nos idées sur la dignité de la vie humaine

Prof Samba Sow

2020 a été une année particulièrement difficile, mais il y a également lieu de se réjouir. L’unité et la solidarité dont nous avons fait preuve, sous la direction de l’OMS, en termes de mise au point de tests, de vaccins et de traitements pour le Covid-19, ont été une source d’inspiration. Cela a montré clairement à quel point nous sommes plus forts lorsque nous agissons ensemble.

La nouvelle année promet d’être tout aussi éprouvante que l’année 2020. Il est donc plus important que jamais qu’en cette fin d’année nous nous reposions, avec nos familles et proches, afin d’affronter ce que 2021 nous réserve avec force et unité renouvelées.

Sur ce, je vous souhaite à toutes et à tous – partenaires, amis, collègues – de bonnes et heureuses fêtes de fin d’année.

Samba O Sow, Directeur général du CVD-Mali

Catégories
Général Lakana Santé

Pour une recherche durable au Mali

J’ai passé la majeure partie de mon temps ces trois derniers mois sur le terrain, dans des régions rurales du Mali, à essayer de mettre en place quelques-uns des essais cliniques phares du CVD-Mali.

J’ai également travaillé sur nos projets de recherche COVID-19, et participé à la formation et le développement des compétences de tout un groupe de travailleurs de santé, dont l’expertise et cruciale pour chacun de ces projets.

Ça a été une période difficile – il y a beaucoup à faire et le travail dans le contexte d’une pandémie mondiale entraîne des problèmes au-delà de ceux auxquels on fait face d’habitude. Nous avons fait tout ce que nous pouvons pour que tous nos collègues et tous nos volontaires de l’étude puissent participer aux projets vitaux de CVD-Mali sans compromettre leur propre santé.

Catégories
Lakana

Lakana commence à Kita !

Jeudi 15 octobre 2020, le CVD-Mali a administré les toutes premières doses du médicament à l’étude Lakana, auprès de jeunes participants à Kita.

Lakana, qui se déroule grâce au financement du Fondation Bill et Melinda Gates, vise à évaluer l’impact de l’azithromycine sur les taux de mortalité chez les enfants âgés de 1 à 11 mois.

L’équipe du CVD-Mali travaille sans relâche depuis de nombreux mois pour que cet essai, d’une importance vitale, puisse être réalisé. Enfin, les premiers enfants ont été enregistrés, et les premières doses avalées !

Administration de la toute première dose du médicament à l’étude Lakana …